Publication

N'attrape pas froid

(LE LIVRE) publication 2014

+ Textes, images et réalisation Nicolas Heredia + Imprimé en France - dépôt légal novembre 2014 + Aides : Région Languedoc-Roussillon, Conseil Général de l'Hérault, Ville de Montpellier.


N'ATTRAPE PAS FROID, LE LIVRE !
21x15cm, 60 pages / 6 euros

Dans le cadre de la création du spectacle, Nicolas Heredia et La Vaste Entreprise ont façonné un livre qui rassemble des éléments du spectacle et en propose d’autres qui le prolongent.
En vente après chaque représentation,
ou en commande par mail (contact@lavasteentreprise.org).

"Quand je prépare un spectacle, puis quand je suis, ensuite, au coeur des répétitions, ce sont beaucoup d’idées purement visuelles qui me viennent – des images, des plans de cinéma, des photographies, des objets disposés d’une certaine manière, une gamme de couleurs.
Une fois le spectacle déjà bien avancé, j’ai travaillé conjointement sur le petit livre et sur une installation, présentée au Domaine d'O en parallèle des représentations. Une manière de prolonger la scène, d'aller au delà, de travailler un autre objet à partir d'éléments qui on fait partie de l'exploration, mais que la scène ne pouvait pas contenir.
Certaines images étaient déjà sur ma table de travail, d’autres ont été réalisées pour l’occasion. De même, certains textes sont dans le spectacle, d’autres ont failli y être, d’autres encore ont été écrits pour le livre..."
_ Nicolas Heredia.
_ _ _


Allo ?
Oh la barbe ces répondeurs
Allo ?
ça vraiment c’est pratique tiens
Bon alors qu’est-ce que je voulais dire
Je
Bon voilà je ne sais plus
Je rappellerai
Je t’embrasse
Ou sinon tu peux me rappeler toi moi je ne bouge pas

_ _ _


Ah entre mon chéri
Tout est prêt j’ai tout préparé tout est là tout est fait depuis ce matin tu sais
Je t’ai pressé une orange je ne savais plus si tu voulais du sucre avec
Dedans
Tu veux du sucre dans ton orange j’en ai on peut en mettre
Tiens assieds-toi attends je vais te débarrasser donne-moi ton manteau
C’est léger ça dis donc t’as pas un manteau plus chaud quand-même ?
Tu vas prendre froid avec ça
Attends donne-moi ton sac
Mais qu’il est lourd mon dieu que c’est lourd tu vas t’esquinter le dos c’est pas possible
Mais qu’est-ce que t’as là-dedans des lingots ?

- Je suis content de te voir.

Ah ça moi aussi installe toi va
Mets-toi là
Je t’ai fait une orange pressée tout est prêt depuis ce matin tu sais
Tiens mets-toi là voilà
Tu m’as dit que tu voulais du sucre dans ton orange je me souviens plus ?

_ _ _


J’apporte les gâteaux
J’en achète toujours un ou deux de plus, pour qu’il lui en reste pour le soir,
ou le lendemain.
(je ne peux pas rester tu sais, mais je te laisse des gâteaux.)
J’achète des fleurs aussi, quand j’y pense.
Elle les conserve un peu plus longtemps que les gâteaux.
Elle me tient ensuite gentiment au courant
au jour le jour,
de l’état de périssement des fleurs
jusqu’à ce qu’elles soient complètement fanées
(ou que mon répondeur soit plein).

_ _ _


Je ne sais pas si tu as regardé l’émission hier soir c‘était lamentable
ah ça vraiment
c’était les chanteurs comme chaque année
d’habitude c’est une bonne émission mais là vraiment non
du reste c’était pour récolter de l’argent et on voyait bien que les gens ne donnaient rien du tout
c’était pour les pauvres
non
non c’était pas les pauvres c’était
flûte qu’est-ce que c’était
ah oui c’était le sida voilà c’est ça
c’était pour le sida mais les gens n’ont rien donné parce que c’était vraiment
nul

_ _ _


Coucou mon chéri
Il a fait très beau aujourd’hui
J’espère que tu en as bien profité
Moi j’ai eu mon amie au téléphone
Nous sommes allées nous promener
C’était très sympathique
Nous avons marché comme ça dans le Jardin des Tuileries
Et après ça nous avons pris un thé rue de Rivoli
(tu sais dans ce café qui fait les croque-monsieur)
Puis le jardin du Palais Royal et après jusqu’à l’Opéra
On a fait tout ce chemin par la pensée
Au téléphone
Il faisait très beau.

_ _ _


-